Savoir reconnaître l’échec comme la réussite

Savoir reconnaître l’échec comme la réussite

 

S’avouer vaincu

La plupart du temps, lorsque l’on joue à un jeu avec un adversaire, comme les échecs, le go, les dames, le tennis ou encore les jeux vidéo, nous avons du mal à abandonner la partie. C’est tout à fait normal. Notre ego nous empêche de voir la vérité en face. Mais cela peut parfois nous nuire. Pourquoi ?

Le « go » est un jeu d’origine chinoise, qui mélange la stratégie et le combat tactique avec un coté artistique. Une partie peut durer entre 30 minutes et 6 heures en fonction du niveau de lecture des joueurs. Quand je m’aperçois au bout de 15 minutes, que mon adversaire a vraiment un niveau bien plus élevé que le mien, j’abandonne la partie. Non pas, parce que je perd plaisir ou que je n’ai plus d’envie de jouer, mais pour m’améliorer.

Si je dois continuer la partie en connaissant l’issue de cette bataille, je perd un temps précieux. Evidemment si je continue à jouer, je pourrai apprendre un peu plus, mais si je passe les 15 minutes restantes à analyser les erreurs commises en début de partie, j’apprendrai bien plus. Et si par chance mon adversaire veut bien me montrer les erreurs à ne pas commettre à nouveau, je suis verni.

 

Votre idée est elle bonne ?

Cet exemple est applicable dans vos projets. Si vous savez pertinemment, que votre projet ne peut aboutir dans sa forme actuelle, que plusieurs éléments indiquent son échec, arrêtez tout. Ne cherchez pas en vain à continuer. Vous perdrez du temps, de l’argent, et une passion certaine pour votre projet. Faites une pause pour reprendre pas à pas ce qui fonctionne et ce qui ne marche pas. Corrigez ou améliorez ce qui peut l’être et ensuite vous pourrez continuer. Et si après tout cela, ça ne marche pas comme vous l’espériez, passez à autre chose.

 

Identifier ce qui marche

Quand on découvre un nouveau jeu, on apprend, toujours en premier, les mouvements classiques, ceux que tout le monde utilise. Puis quand on progresse, et qu’une personne nous bat à plate couture, on copie sa technique pour l’utiliser à notre tour. Après une partie de go gagnée, je prend le temps de revoir la partie, comme pour mes défaites. Cela me permet de voir ce qui à fonctionné dans ma stratégie et de le réutiliser tout en l’améliorant.

Pour s’améliorer, on apprend petit à petit les méthodes qui marchent. Comme un enfant qui apprend à ramper, puis il peut aller plus vite debout, ensuite il peut dépasser tout le monde en courant et enfin prendre énormément d’avance avec sa voiture.

Comme lorsque l’on identifie un problème pour le corriger, vous allez identifier une réussite dans votre projet, pour la réitérer encore et encore et l’améliorer pour qu’elle vous apporte plus. Cherchez dans votre vie, ou entreprise ce qui marche, et aussi chez les autres. Essayez de déterminer ce qui à marché pour quelqu’un ou pour une entreprise concurrente, de comprendre pourquoi, et utilisez le.

 

Conclusion :

En identifiant, vos échecs, vos réussites, en les corrigeant, et en les améliorant, vous gagnerez un temps fou pour booster votre projet d’avenir.

 

Si cet article vous plait, n’hésitez pas à me laisser un commentaire et à le partager à vos amis.

A bientôt sur « Fais-toi une idée »

Soyez fou ! Développez vos idées !

D’autres personnes on aussi consultées :

Le plus important !

Une réaction au sujet de « Savoir reconnaître l’échec comme la réussite »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *